samedi 02 juillet 2022

Réunion du Conseil Municipal le 7 juillet 2022

ACTU_-_Reunion_conseil_municipal.jpg

Ordre du jour du prochain conseil municipal du Jeudi 7 juillet 2022 à 20h15 la Salle des Fêtes de Septmoncel :

1) Projet Mairie/Pôle multi-services : Validation Avant-Projet Définitif (ADP)

2) Réforme des règles de publicité et de conservation des actes pris les collectivités

3) Courriers divers

4) Questions diverses

mercredi 22 juin 2022

Travaux réseaux d’alimentation en eau potable - perturbations routières

ACTU_-_Perturbation_circulation_routiere.jpg

La circulation sera régulée avec alternat par feux tricolores sur les voies suivantes et selon l’avancée des travaux :

Du 20 juin 2022 au 23 septembre 2022 (en bleu sur plan)

⁃ Rue de la Poste

⁃ Rue du bas du village

⁃ Rue de la vie Messière

⁃ Route Départementale 436 : du 34 route de Genève jusqu’au 265 route de Genève

⁃ Route Départementale 436 : de l’intersection avec la route de Montépile jusqu’à la rue du bas du village.


Du 20 juin 2022 au 08 juillet 2022 (en rouge sur le plan)

⁃ Rue Dalloz

⁃ Rue de la liberté

⁃ Place de la liberté

⁃ Rue du repos jusqu’à l’intersection du lotissement Les Champs de l’Eglise

IMG_0060.JPG


Arretes_N_2022-032___N_2022-033.pdf

mardi 21 juin 2022

PIQUE-NIQUE CANADIEN 2022

Pique-Nique_Canadien_2022.jpg

dimanche 19 juin 2022

Élections Législatives – 2ème tour – Résultats

Elections_2eme_tour.PNG

ELECTIONS_2_EME_TOUR.PNG

vendredi 17 juin 2022

Fête de la Musique 2022

Fete_de_la_musique.PNG

dimanche 12 juin 2022

Élection Législatives – 1er tour – Résultats

elections_1.PNG

Elections.PNG

samedi 11 juin 2022

20 ans du Cantou des Saphirs

CANTOU_20_ANS_4.jpg

Sachez que l’exercice est compliqué : pas facile d’intervenir pour ce moment qui me renvoie à beaucoup plus que 20 ans de souvenirs

Des souvenirs qui touchent une partie des fondements de mon engagement dans la vie publique mais aussi et surtout des souvenirs très personnels : vous savez toutes ces choses de la vie qui font partie de notre intimité et de celles de nos aînés.

Comme Il n’est jamais facile de franchir le pas de porte d’un Cantou pour une admission, ill n’est pas non plus facile de retracer plus de 20 ans d’histoire de ce beau projet du SMAAJH qui porte un label « Made in Haut Jura ».

Alors je souhaite en premier lieu partager la fierté que j’avais en septembre 2002 au moment de l’inauguration de ce cantou où nous nous retrouvons aujourd’hui. La fierté que des élus du territoire aient portés un tel projet d’envergure reposant sur de vraies valeurs de solidarité, de respect, pour que nos aînés puissent bénéficier de lieux de vie adaptées et à taille humaine. Un projet qui permet de répondre à des situations souvent compliquées pour les familles.

Lorsque j’étais jeune conseiller municipal, dans les années 90, ce sont des femmes qui ont été les fers de lance (Claudie ici présente, qui faisait partie de celles-ci s’en rappelle comme moi). Feu Yvette Pailler Adjointe et ancienne résidente au Cantou des Saphirs, a mené un vrai combat pour que notre commune soit partie prenante et ce, en vue de respecter une cohérence de répartition territoriale.

Il y avait à l’époque, des objectifs clairs :
- Construire des lieux de vie à taille humaine
- Ne pas déraciner nos ainés et faire en sorte qu’ils puissent se retrouver proches de leurs terres d’attache
- Permettre un accès à toutes et tous quelque soit le niveau de ressources en restant raisonnable sur les coûts des séjours.

Plus de 20 ans de souvenirs en effet : les débats, les choix, les dépenses pour mener à bien ce projet.

Un projet important avec un lotissement à la clé.

Tout cela a pris 10 ans avant que nous puissions inaugurer ce Cantou baptisé Cantou Des Saphirs : un nom que j’ai proposé au Conseil Municipal avec une symbolique :

En 2002, lors du discours d’inauguration, je disais

- Pierre de septembre, le saphir nous rappellera la date d’ouverture du bâtiment aux premiers résidents



- Symbole de la sagesse, le saphir caractérise pleinement les qualités de ceux qui ont été marqué par les évènements de la vie.
- Pierre de couleur, le saphir est une des 3 pierres précieuses représentatives d’un métier emblématique « Le lapidaire » métier pratiqué par bon nombre de nos ainés
- Bleu, le saphir sera à sa manière aussi le témoin d’une époque où le bleu n’était pas connu sous l’appellation de bleu de Gex mais bleu de Septmoncel.
Et j’ajoutais « Cet établissement restera pour notre commune et notre secteur, un joyau du progrès social ! »

Mais je crois surtout que nous devons partager la fierté de celles et ceux qui, au quotidien, font ce que sont les Cantous. La fierté de celles et ceux qui assument avec passion un travail qui peut paraitre ingrat pour certains d’entre nous.

La fierté de celles et ceux qui rendent possible « le vivre ensemble » et qui s’efforcent de maintenir un état d’esprit proche d’une forme de vie de famille.

Que les maitresses de maison et toutes leurs équipes soient remerciées et reconnues dans leurs missions qui, on l’a vu dernièrement, peuvent être plus complexes encore lors d’une crise sanitaire. Que tout un chacun garde en tête le projet initial et soit fier du résultat même si nous savons tous qu’entre un idéal et des réalités, il peut y avoir quelques différences…

Que toutes les personnes qui ont travaillées ici au cours de ces 20 dernières années soient remerciées. Martine Vincent a toute ma gratitude car je reste convaincu que les pionniers qui œuvrent avec des convictions, avec humanité (et humilité), avec bonne humeur et convivialité, ancrent des principes, des valeurs et des engagements qui ne peuvent que perdurer.

Que les médecins, personnels soignants soient remerciés pour leurs implications dans ce projet d’établissement.

Au-delà, cet anniversaire, c’est pour moi plus de 20 ans de souvenirs personnels :
- Mon père puis ma mère ont été résidents. Encore merci aux équipes pour toutes les attentions bienveillantes pour eux.
- Les moments de convivialités dont les repas de fin d’année partagés avec les résidents et l’ensemble des ainés de la commune ;
- Les tours de chants avec Roland et à l’accordéon Noël. Ici présent
- Des interventions en qualité de Sapeurs-Pompiers
- Une promesse faite au Laurent du Collège de chanter le chant des partisans lors de ses obsèques
- Des moments toujours éprouvants avec la casquette d’officier d Etat civil ou de fils perdant ses parents (merci à Babeth qui parfois prend le relais)
Aujourd’hui, avec ce retour arrière, je me sens « vieux » mais heureux, heureux d’être là avec vous.


Très ému aussi, car je considère au fond que j’aurai eu une chance particulière avec des expériences de vie peu communes. Avec le Cantou des Saphirs, j’aurai été impliqué et concerné.
- Impliqué en tant qu’élu
- Concerné en tant que famille.


Madame la Présidente, M. le Directeur, merci à vous et vos prédécesseurs et à toutes vos équipes.


Vous savez et je sais à quel point votre tâche est lourde eu égard aux enjeux et à l’avenir du Syndicat des ainés du Haut Jura. Les défis de demain devront être relevés et le seront.


Encore une fois, merci à toutes et tous.

Raphaël PERRIN

Réunion du Conseil Municipal le 16 juin 2022

ACTU_-_Reunion_conseil_municipal.jpg

Ordre du jour du prochain conseil municipal du Jeudi 16 juin 2022 à 20h15 la Salle des Fêtes de Septmoncel :

1) Labellisation France Service – Création de poste

2) Maison de l’enfance : Ouverture 2ème Micro-Crèche Lamoura – Création de poste de Direction

3) Maison de l’enfance – Ouverture ligne de trésorerie

4) Cession de parcelles lotissement les Emeraudes (Lot 2 et 5)

5) Tarification portage repas « La Poste »

6) Convention PNR – Travaux Forestier au bénéfice du Grand Tétras

7) FFME : Résiliation amiable équipement Black Maria

8) Projet Mairie/Pôle multi-services : Mission complémentaire cabinet Roux

9) Reprise délibération FDL

10) Courriers divers

11) Questions diverses

mercredi 18 mai 2022

Préparez votre caisse à savon !

CAISSE_A_SAVON.jpg

Amateur de descentes de caisse à savon ?

Il est temps de se creuser les méninges et de sortir vos outils pour préparer votre caisse pour la descente de la fête de la Saint-Louis !

Confectionnez votre caisse sur le thème de la Bande Dessinée et rendez-vous le samedi 27 août 2022 !

jeudi 12 mai 2022

Cérémonie du 08 mai 2022

IMG_8146.jpg

« Nous sommes le 8 mai 2022, jour de commémoration d’une guerre qui aura laissé de lourdes traces et séquelles dans les mémoires. Pourtant l’histoire, tôt ou tard, quoique l’on dise, qu’on que l’on fasse, vient nous rattraper et nous rappeler ce que sont les ferments de la guerre.

A quoi sert le souvenir quand on constate que la guerre est à nouveau aux portes de l’Europe ? Le conflit en Ukraine, comme tout conflit, est né, malgré les craintes des uns et des autres et il se poursuit avec les explications et justifications des uns et des autres… Sans que l’on soit certain que notre monde sache raison gardée.

Est-ce que notre monde est en train de respecter la génération de celles et ceux qui ont connu la 1ère guerre mondiale de 14/18. Cette génération s’est éteinte aujourd’hui, cette génération dont certains d’entre nous ont connu et entendu la mémoire et les sages paroles d’anciens se souvenant des origines de « leur guerre ». Aurait-on oublié la transmission de ces anciens qui pendant 4 longues années avaient eu le temps de réfléchir et de comprendre la genèse de cette guerre. Cette génération serait sans nul doute affligée et stupéfaite par certains commentaires.

Quant à la génération qui a connu et été victime de la guerre de 39/45 et dont la mémoire vivante est aujourd’hui également pratiquement éteinte, ne serait-elle pas outrée de voir que l’on ignore à ce point l’histoire et les conséquences d’une guerre qui pourrait ou peut devenir mondiale ?

Nous avons le devoir et l’obligation de nous interroger sur les transmissions et peut-être et surtout sur les incompréhensions de nouvelles générations plus nourries par les réseaux sociaux que par les leçons d’histoire…

La lecture événementielle d’aujourd’hui, comme celle qui était en 14/18 ou 39/45 (moins médiatisée à l’époque) doit nous interroger au-delà de nos peurs ou de nos sentiments d’impuissance. Le devoir de mémoire passe aussi par là…

Que Vladimir Poutine ait pu s’inspirer de Munich dans un discours en 2014 aurait dû un peu plus nous interroger et nous faire réagir. Si cela n’interroge pas les consciences, c’est que plus personne ne se rappelle de ce qui s’est passé à Munich en 1938, mais pire, sans doute, c’est que la grande majorité d’entre nous n’a pas cherché à comprendre.

L’histoire est ténue et s’acharne tant que l’on se refuse à en comprendre la logique…

Est-ce à ce point compliqué de comprendre que lorsqu’il y a des volontés hégémoniques, que lorsque des pays qui en leur sein sont partagés par des différences de langues et cultures, lorsqu’il y a des enjeux prégnants de pouvoirs, Est-ce à ce point compliqué de comprendre qu’il y a les graines de la guerre et qu’il faudrait s’en préserver ?

Est-il à ce point compliqué de comprendre que toutes les fois qu’un peuple confie le pouvoir à un homme qui se l’accapare, les graines de guerre peuvent germées, se reproduire et être envahissantes ?

Que certains concitoyens français ose dire que Vladimir Poutine éradique un foyer nazi m’interpelle et me ferait sourire si la guerre n’était pas à notre porte!

Je sourirais sans doute aussi lorsque certains, oubliant de faire la différence entre un dictateur pervers narcissique et la suprématie américaine, se font les défenseurs de Poutine.

Mais la guerre est là en Europe, avec un alignement de 2 facteurs qui rendent les choses potentiellement dangereuses : l’arme atomique et un homme dont on ne sait de quoi il est capable.

Face à celles et ceux qui portaient les idéaux qui ont fait la grandeur de la France, celles et ceux qui ont construit les bases de la résistance en 39/45, celles et ceux qui ont cru en une Europe unie, sommes-nous véritablement en train de respecter leur mémoire ? La question est belle et bien posée.

Il faut le dire et le réaffirmer : certains de nos concitoyens ont une drôle de lecture de l’histoire, même si ce n’est pas nouveau en soit. Aujourd’hui, jour de commémoration, nous nous devons par respect à toutes et tous, combattants pour la liberté de relire notre histoire et mais aussi et surtout d’essayer d’en comprendre les logiques en gardant l’ouverture d’esprit suffisante…

Il y a toujours des raisons qui justifient une guerre mais seule la raison nous appelle et nous conduit à la paix.

Ne l’oublions jamais….»

Raphaël PERRIN
08.05.2022.2.PNG

« La guerre a eu lieu. Si tragique et terrifiante. Rien ne fut plus comme avant. Rassemblés et fraternels, nous ne l’oublions pas.

La guerre a lieu. Si proche et dramatique. Le visage de l’Europe en est changé. Rassemblés et fraternels, nous le savons.

En ce 8 mai 2022, dans chaque ville et village de France, sur nos places, squares et jardins municipaux, devant nos monuments aux morts et mémoriaux, nous commémorons le 77ème anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe avec une singularité toute particulière, en écoutant les douloureux échos du temps.

Le 8 mai 1945, notre continent voyait s’achever cinq années de tempêtes, de douleur et de terreur. Ivresse de la victoire mais détresse face à l’immense sacrifice consenti. Dans cette joie bouleversée, les embrassades n’ont fait oublier qu’un temps les villes ruinées, les campagnes exsangues, les proches disparus, les restrictions. L’humanité a payé le plus lourd tribut de son histoire. Elle a vu la barbarie nazie franchir le seuil de l’inhumanité et de l’indicible. Elle a découvert, stupéfaite et horrifiée, qu’elle pouvait s’anéantir elle-même.

Chaque année, avec fidélité, avec reconnaissance, la Nation porte son regard et son affection en direction de celles et ceux qui sont morts pour elles, vers celles et ceux qui ont combattu avec abnégation et qui ont contribué à abattre le fléau nazi.

Nous nous souvenons du combat acharné des armées françaises et des armées alliées sur tous les fronts, des Français Libres qui n’ont jamais cessé la lutte, du courage des résistants de l’intérieur, de chaque Française et Français qui a refusé l’abaissement, de cette armée des lumières dans l’obscurité. Dans les pas du Général DE GAULLE, ils ont permis à la France de rester la France.

Pour notre pays, ce combat prit de nombreux visages et la victoire mille chemins. Elle exigea tant de courage, de larmes, de deuils et de sacrifices. Il y a 80 ans, en 1942, la phalange héroïque des Français de Bir-Hakeim tint tête aux divisons italiennes et allemandes. Dans un océan de sable, ils ont résisté à tous les assauts. Ils incarnent aujourd’hui encore l’orgueil de notre pays et font vibrer le cœur des peuples libres. Nous nous souvenons aussi du raid mené sur le port de Dieppe, du sacrifice des soldats canadiens, britanniques et américains qui ont ouvert la voie de la libération de la France. Nous entendons encore les cris et les pleurs des raflés du terrible mois de juillet 1942, ceux des victimes, femmes, hommes et enfants, de l’ignominie et de la folie criminelle.

Nous, qui savons la fragilité de la paix, le passé nous instruit, les morts nous instruisent. La mémoire est un héritage autant qu’elle est une leçon.

D’abord, l’unité de la France qui n’est jamais aussi forte que lorsqu’elle est rassemblée et solidaire, que lorsqu’elle se soustrait à la fureur des dissensions et des divisions, que lorsqu’elle regroupe le meilleur d’elle-même pour construire les ambitions du Conseil National de la Résistance.

Ensuite, le chemin de l’Europe qui fut le seul pour la réconciliation des nations européennes, qui a été façonné par les rêves de plusieurs générations successives, qui demeure celui de l’espérance dans le progrès collectif, celui du refus du nationalisme, celui d’une fraternité vivace.

Enfin, ce chemin de l’unité et de l’Europe n’est rien sans l’attachement viscéral de la France à la dignité de l’Homme et à ses droits fondamentaux. Ce combat nous le poursuivons ensemble. Inlassablement.

En Français. En Européens. En femmes et hommes libres. »

Geneviève DARRIEUSSECQ, ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, chargée de la mémoire et des anciens combattants

08.05.2022.1.PNG

La cérémonie s'est clôturée par l'hymne Urkrainien joué par la fanfare du Haut Jura

08.05.2022.3.PNG

- 1 / 44